ARECMO

Accueil > 90.archives des voyages > Pélerinage en Terre Sainte > Mercredi 5 novembre : des sources du Jourdain à Bethléem

Mercredi 5 novembre : des sources du Jourdain à Bethléem

samedi 13 décembre 2014, par Yvette Prigent

Mercredi 5 novembre 2014 : des sources du Jourdain à Bethléem

Ce matin nous quittons Tibériade pour prendre la direction du nord du pays. Notre but est la visite des sources du Jourdain à Banyas.

Notre chauffeur nous conduit tout d’abord tout près de la frontière avec la Syrie. Nous voyons à 1 km de nous cette frontière avec son mur, ses barbelés, ses miradors.

JPEG - 158.4 ko
JPEG - 147.9 ko

Près de nous le mont Avival, centre de renseignements israélien avec ses antennes et paraboles qui collectent et décryptent des données venant de toutes parts.

JPEG - 138.7 ko

Puis direction le mont Bental qui culmine à 1170 m. Son belvédère offre une vue imprenable sur le Mont Hermon et son sommet enneigé à 3000 m d’altitude

JPEG - 109.3 ko

et de l’autre côté la plaine du Golan avec ses villages druzes

JPEG - 3 Mo
JPEG - 160.6 ko

Sur le mont lui-même, un réseau de vieux bunkers et de tranchées, vestiges de la bataille qui s’est déroulée en ces lieux lors de la guerre du Kippour en 1973. Il fut le théâtre d’une des plus grandes batailles de chars de l’histoire. Les syriens ont attaqué le Golan avec 1500 chars et 1000 pièces d’artillerie. Israël a répliqué avec seulement 160 chars et 100 pièces d’artillerie et réussit malgré tout à prendre le dessus.

JPEG - 223 ko

Actuellement, du mont Bental des casques bleus surveillent cette frontière avec la Syrie.

JPEG - 174 ko

La vallée qui s’étend entre le mont Hermon et le mont Bental a pris le nom de vallée des larmes, en mémoire des combats qui s’y sont déroulés.

JPEG - 202.8 ko

Pour accéder au mont Bental, on traverse un jardin de sculptures en métal, œuvres d’art réalisées avec des restes d’armes, de chars trouvés sur le terrain.

JPEG - 235.9 ko
JPEG - 228.3 ko
JPEG - 293.2 ko

Après cette visite, direction Banyas, lieu où se situe l’une des sources du Jourdain.
Banyas est la forme arabe de Panéas, ville hellénistique fondée vers 200 av. J. – C.. Ce nom lui a été donné parce qu’elle était située à proximité d’un sanctuaire consacré au dieu Pan.
Ayant reçu cette ville en cadeau de l’empereur Auguste, Hérode La Grand y bâtit un palais à César en signe de gratitude. Après sa mort, son fils Philippe embellit a ville, en fait sa capitale et lui donne le nom de Césarée de Philippe. C’est ce nom qui apparait dans le nouveau testament, là où Jésus demanda à Pierre de fonder son église

JPEG - 4.7 Mo

Matthieu 16 (13 – 19)

Arrivé dans la région de Césarée de Philippe, Jésus interrogeait ses disciples : « Au dire des hommes qui est le Fils de l’homme ? » Ils dirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste, pour d’autres Elie ; pour d’autres encore Jérémie ou l’un des prophètes ». Il leur dit : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? ».
Prenant la parole, Simon-Pierre répondit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». Reprenant alors la parole, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela., mais mon Père qui est aux cieux. Et moi je te le déclare : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise et la Puissance de la mort n’aura pas de force contre elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux ; tout ce que tu lieras sur la terre sera lié aux cieux et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aux cieux. » Alors il commanda aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ.

JPEG - 274 ko

Après ce texte de Matthieu, direction le téménos, la partie sacrée du lieu.
Près de la grotte sacrée de Pan, ont été construits des temples et des cours de l’époque romaine.

JPEG - 143.6 ko

Sur cette gravure, un aperçu des différents temples qui se sont succédés et qui ont cohabités du 1er au IV° siècle.
Le temple d’Auguste
La cour de Pan
Le temple de Zeus
La cour de Némésis
Le temple des tombes des chèvres sacrées.
Le temple de Pan et des chèvres dansantes.

Actuellement on peut voir,
A gauche, à l’ouverture de la grotte, se tenait le temple dédié à Auguste.

JPEG - 272.7 ko

Ensuite la cour de Pan avec des niches pour accueillir les statues du dieu

JPEG - 250.1 ko

et à suivre les colonnes du temple de Zeus

JPEG - 4.8 Mo

La cour de Némésis,

JPEG - 238.2 ko

le temple des tombes des chèvres sacrées

JPEG - 277.5 ko

et le temple de Pan et des chèvres dansantes

JPEG - 269.3 ko

Avant de quitter les lieux pour célébrer l’eucharistie, un dernier coup d’œil sur l’ensemble du site.

JPEG - 260.4 ko

L’autel pour notre célébration est une simple pierre

JPEG - 226.2 ko
JPEG - 278 ko

Pour rejoindre notre restaurant nous longeons le cours d’eau qui s’écoule de l’une des sources du Jourdain.

JPEG - 288.5 ko
JPEG - 291.5 ko

Après le repas, petite escapade en direction d’une cascade qui rompt le lit tranquille de ce cours d’eau qui alimente le Jourdain et le lac de Tibériade.

JPEG - 288.6 ko
JPEG - 232.4 ko

Puis nous commençons notre long voyage vers le sud, en longeant le Jourdain et sa vallée verdoyante. Ce soir nous sommes attendus à Bethhléem à l’hôtellerie des Pères de Bétharram.