ARECMO

Accueil > 90.archives des voyages > Pélerinage en Terre Sainte > Dimanche 9 novembre : Emmaüs

Dimanche 9 novembre : Emmaüs

lundi 15 décembre 2014, par Yvette Prigent

Dimanche 9 novembre 2014


Ce jour est le dernier en terre israélienne. Un au-revoir à cette maison des Pères de Bétharam qui nous a accueillis pour quatre nuits.

JPEG - 206 ko
JPEG - 198.4 ko

Dans le jardin, les fruits et les fleurs poussent à profusion.

JPEG - 278.7 ko
JPEG - 303.3 ko
JPEG - 211.8 ko

Avant de prendre l’avion qui nous ramènera en France, nous faisons étape, non loin de l’endroit où nous avions pris notre pique nique à notre arrivée il y a dix jours. Ce lieu, Emmaüs-Nicopolis, est l’un des sites possibles, évoqué par Luc, pour la rencontre de Jésus, avec deux disciples, après sa résurrection.

Luc 24 (13 - 23)

Et voici que ce même jour deux d’entre eux se rendaient à un village du nom d’Emmaüs, à deux heures de marches de Jérusalem. Ils parlaient entre eux de tous ces événements. Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux ; mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
Il leur dit : « Quels sont ces propos que vous échangez en marchant ? » Alors ils s’arrêtèrent l’air sombre. L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : « Tu es bien le seul à séjourner à Jérusalem qui n’ait pas appris ce qui s’y est passé ces jours-ci. » « Quoi donc leur dit-il ? » Ils lui répondirent : « Ce qui concerne Jésus de Nazareth qui fut un prophète puissant en action et en parole devant Dieu et devant tout le peuple. Comment nos grands prêtres et nos chefs l’ont livré pour être condamné à mort et l’ont crucifié ; et nous nous espérions qu’il était celui qui allait délivrer Israël. Mais en plus de tout cela, voici le troisième jour que ces faits se sont passés. Toutefois, quelques femmes qui sont des nôtres nous ont bouleversés : s’étant rendues de grand matin au tombeau et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire qu’elles ont même eu la vision d’anges qui le déclarent vivant.

Dans ce lieu vit une communauté : la communauté des Béatitudes, fondée en France dans les années 1970. Le groupe qui nous reçoit habite ici depuis 1993. On lui a confié la garde du site archéologique qui a permis de mettre au jour des bains romains,

JPEG - 231.5 ko

et le plus visible, les ruines d’une église byzantine.

JPEG - 226.3 ko

Nous sommes reçus par Sœur Agnès, originaire de Saint Etienne, d’une famille athée anticléricale. A 18 ans, au cours d’un voyage en Israël, elle rencontre des personnes qui seront à l’origine de sa vocation de religieuse.

JPEG - 171.7 ko

Elle vit ici depuis 10 ans, dans cette communauté où l’on trouve des prêtres, des religieuses, des laïcs consacrés, des couples mariés avec enfants.

JPEG - 168.2 ko

Après cette rencontre nous avons partagé l’eucharistie avec les membres du groupe.

JPEG - 161 ko
JPEG - 162.6 ko

Dans la salle où nous prenons notre déjeuner ont été mises à jour des mosaïques

JPEG - 185 ko
JPEG - 167 ko

Dernier repas en terre Sainte, avant notre départ.

JPEG - 173.5 ko
JPEG - 187.3 ko
JPEG - 181.5 ko
JPEG - 174.3 ko

Nous sommes proches de l’aéroport Ben Gourion où nous reprenons l’avion pour regagner la France, avec des images et des souvenirs plein la tête…

JPEG - 119.4 ko