ARECMO

Accueil > 90.archives des voyages > EST AMERICAIN 2017 > MARDI 12 SEPTEMBRE 2017 - PHILADELPHIE

MARDI 12 SEPTEMBRE 2017 - PHILADELPHIE

jeudi 5 octobre 2017, par Madeleine Esnault

MARDI 12 SEPTEMBRE 2017 - PHILADELPHIE
Philadelphie est situé en Pennsylvanie. Le nom de la ville signifie « amitié fraternelle », car elle devait être un îlot de tolérance religieuse. Elle est la 5ème plus grande ville d’Amérique du Nord et compte 1,5 million d’habitants. Ils l’appellent Philly.

Aujourd’hui, Philadelphie est la principale métropole de l’état de Pennsylvanie, dont la capitale est Harrisburg, mais aussi le siège du comté de Philadelphie.

Centre historique, culturel et artistique aux Etas-Unis, Philadelphie est également un port industriel sur le fleuve Delaware, qui se jette dans l’océan Atlantique. La ville se trouve entre les montagnes Appalaches au nord et l’ouest, et l’océan Atlantique au sud et à l’est. Elle a été un temps la capitale des Etats-Unis.
A mi-distance, entre New York et Washington DC, (150Km), Philadelphie reste le berceau de l’Indépendance.

La Pennsylvanie fut fondée par William Penn, (1644,1718), un quaker anglais ; il appartenait à un groupe religieux dissident, persécuté en Angleterre, qui rejetait la hiérarchie ecclésiastique et prônait l’égalité, la tolérance et la non-violence. La Pennsylvanie devint rapidement un refuge pour tous ceux qui étaient opprimés pour leur foi. William Penn partit en Amérique en 1682 et fonda la ville de Philadelphie. Il acheta des terres aux amérindiens pour établir des relations pacifiques. Il souhaitait que cette ville servît de port et de centre politique. De nombreux immigrants européens, anglais, néerlandais, huguenots (protestants français) étaient arrivés, attirés par la tolérance religieuse.
A la fin du 18ème siècle, Philadelphie était le « véritable centre des lumières révolutionnaires », sous l’impulsion de Benjamin Franklin (c’est lui qui inventa le paratonnerre, en1752) Il fut l’un des fondateurs de la Library Company of Philadelphia, de l’université de Pennsylvanie, et de la société américaine de philosophie. Le savoir et la culture connurent un développement important au 18°s. avec l’ouverture d’une école d’anatomie, d’une école de médecine, et d’un théâtre permanent, d’une école de droit, du Columbianum pour la promotion des beaux-arts.

Philadephie se dota d’équipements, de bâtiments publics et d’infrastructures urbaines (un hôpital, une compagnie de pompiers et plusieurs banques….La Pennsylvania State House (actuel Indépendance Hall) où siègeait l’assemblée coloniale fut achevée en 1753 et les rues furent progressivement pavés et éclairées au gaz.
Dans les années 1770, Philadelphie devint l’un des principaux foyers de la Révolution américaine, épisode fondateur de la nation américaine et de la naissance des Etats-Unis (les patriotes américains résistaient aux mesures fiscales et incitaient les colons à boycotter les marchandises anglaises). Au 18ème s. les Etats-Unis sont encore un ensemble de colonies sur lesquelles la Grande Bretagne exerce son autorité. La révolution américaine est une période de changements politiques après 1763, dans les 13 colonies britanniques de l’Amérique du Nord qui ont donné lieu à la guerre de l’Indépendance des Etats-Unis contre la Grande Bretagne. Pendant la guerre d’indépendance, (1776-1783), à Philadelphie, l’assemblée, le Congrès continental organisa l’armée continentale, émet du papier monnaie et s’occupe des relations internationales du pays.
Au terme d’une longue guerre d’indépendance, les 13 colonies se fédèrent et adoptent une Constitution. L’Angleterre a quitté les Etats-Unis devenus indépendants, un pays à part entière. Depuis le régime n’a pas changé, ni la constitution. (contrairement à la France, où la révolution française fut un chamboulement politique du pays, mécontentement contre le pouvoir en place, et depuis une succession de régimes, beaucoup de révoltes pour arriver à la République, aujourd’hui la 5ème)
Les délégués signèrent la Déclaration d’Indépendance le 4 juillet 1776. Plusieurs batailles opposèrent les Américains commandés par G.Washington aux troupes britanniques en Pennsylvanie. Il ne réussit pas à les vaincre, mais les Anglais abandonnèrent la ville pour protéger New York, exposée à la menace française. Une Convention constitutionnelle se réunit en 1781 afin de rédiger la Constitution. Ce texte fut signé à l’Indépendance Hall en 1787 et c’est dans le Congress Hall que fut élaborée la Déclaration des Droits en 1790, les 10 premiers amendements de la Constitution américaine.
Le Congrès continental s’installa à New York en 1785, mais sous la pression de Thomas Jefferson, il déménagea à Philadelphie en 1790 qui fit office pendant 10 ans de capitale provisoire des Etats-unis, pendant que Washington D.C. était en chantier. Quand Washington devint capitale fédérale, Philadelphie perdit aussi, le statut de capitale d’état au profit de Lancaster.
Au début du 19°s, Philadelphie connut un important essor économique grâce aux richesses agricoles et minières (construction de routes, de canaux, de voies ferrées..) Les principales industries étaient le textile, la confection, la métallurgie, la fabrication du papier, la construction navale, l’agro-alimentaire…C’était aussi un centre financier très important.
En 1876, eut lieu l’Exposition universelle (plus de 9 millions de visiteurs) Elle commémorait le centenaire de la Déclaration d’Indépendance et se tint dans le Fairmount Park. Parmi les innovations montrées au public, il y eut le téléphone d’Alexandre Graham Bell, la machine à écrire de Remington, le Ketchup Heinz, l’automate à fabriquer des vis d’horlogerie et la chaîne de montage horlogère (Waltham Watch Company)
Au tournant du 20°s, des milliers d’immigrants venus d’Allemagne, d’Italie, d’Irlande et d’Europe de l’Est vinrent travailler dans les industries de la ville et se regroupèrent dans des quartiers distincts. Puis ce fut les Afro-Américains fuyant la ségrégation raciale du sud. Avec le développement du transport ferroviaire et du métro (1907) et de l’automobile, les classes moyennes quittèrent le centre- ville pour résider en banlieue. Les 1ers gratte-ciel apparurent et le pont Benjamin Franklin fut construit.

Quant à la population, aujourd’hui, les Blancs restent minoritaires ; les Afro-Américains représentent 43%, les Latinos, 12% et les Asiatiques , 9% (surtout les chinois).
Les monuments historiques et les maisons sont construits en briques rouges dans le style géorgien ou fédéral : beaucoup de bâtiments : Congress Hall, Old City Hall, Christ Church, l’Indépendance Hall, des maisons dispersées Betsy Ross House,Elfreth’s Alley,
D’autres bâtiments : l’hôtel de ville de style Second Empire (inspiré du Louvre, avec des toits mansardés) le temple maçonnique s’élève en face de l’hôtel de ville (il abrite la Grande Loge de Pennsylvanie), l’institut Franklin…..
Arrivés en fin de matinée à Philadelphie, nous avons découvert le centre- ville à pied.
- la salle de réunion des quakers, appelés entre eux, les Amis, Amies. (société religieuse des Amis) C’est un mouvement religieux fondé en Angleterre au 17°s. par des dissidents de l’Eglise Anglicane. Pour les quakers, la croyance religieuse appartient à la sphère personnelle et chacun est libre de ses convictions. Ils rejettent le clergé, les sacrements, et assurent des réunions de prière en silence. Les femmes sont égales aux hommes. Ils sont pacifiques et tolérants.
- Burial Ground, le cimetière de l’Eglise du Christ : photo de Benjamin Franklin là où il est enterré.
- l’Eglise Church (Eglise du Christ) est une Eglise fondée en 1695, par des Anglicans.
- place des 5 signataires de la Déclaration d’Indépendance : John Adams, Roger Sherman, Benjamin Franklin, Robert Livingston et Thomas Jefferson
- statue de Benjamin Franklin (1706-1790) homme politique, écrivain et qui a découvert l’électricité avec le cerf-volant
- la maison de Betsy Ross (1752-1836), Betsy Roos, couturière quakers a tissé le 1er drapeau américain (13 bandes pour les 13 colonies,13 états actuels, et 13 étoiles) - pendant 50 ans, elle a fourni les drapeaux pour le Gouvernement et tissait les fauteuils avec la machine à coudre Singer
- Rue coloniale avec maisons très colorées : Elfreth’s Alley : elle est la plus vieille rue habitée de Philadelphie, cette ruelle pavée est occupée depuis 1720. Les 32 maisons mitoyennes, de style géorgien et fédéral, sont toutes de briques et toujours habitées. Son nom vient de Jeremiah Elfreth, un artisan, au 18°s. un médaillon prouvant l’authenticité de l’origine de la maison (n°180). La Bladen’s Court avec un banc, derrière les maisons.
- Après la mort de G.Washington, la nation porta le deuil pendant plusieurs mois. Sur un trottoir, une plaque gravée indique qu’une célébration s’est déroulée dans une Eglise Luthérienne de Philadelphie, pour commémorer la journée de deuil national en l’honneur de Georges Washington décédé le 14.12.1799. Sont inscrits sur cette plaque : « le premier à la guerre, le premier à la paix, le premier dans le cœur de ses compatriotes", prononcé par un des Congressistes Henry Lee. Ce jour-là, John Adams Président des Etats Unis assistait à la cérémonie.

En allant déjeuner, nous croisons des calèches pour visiter la ville. Nous arrivons pour le repas à la taverne M Gilling’s, une maison très ancienne avec un décor assez typique, beaucoup de drapeaux américains (Chacun se sert à la louche pour prendre le potage)
Nous reprenons la marche :
Une Plaque sur un bâtiment, indiquant la 1ère cour suprême des Etats Unis 1790
L’Indépendence Hall (classé au patrimoine mondial de l’UNESCO) est un bâtiment construit en briques rouges pour abriter l’assemblée coloniale de Pennsylvanie avant la révolution. C’est là que fut signée la Déclaration d’indépendance en 1776 et où fut adoptée la Constitution Américaine en 1787. Il est encadré par 2 autres bâtiments politiques : le vieil hôtel de ville (Old City Hall) et la salle du congrès (Congress Hall) où se réunissait le Congrès des Etas-Unis quand Philadelphie était la Capitale. Les 3 édifices forment un ensemble appelé le square de l’Indépendance
La visite se fait avec un rangers, (en anglais) les 2 pièces ont été réaménagées avec pour certains, du mobilier d’époque tel le grand fauteuil au fond où s’est assis G.Washington : la 1ère pièce servit à la rédaction et aux concertations, la 2ème pièce est celle où les signatures ont été apposées. Devant le bâtiment une statue de Georges Washington déclarant l’indépendance au peuple américain.
Près de l’Independence Hall, se trouve une statue de John Berry, considéré comme « père de la marine américaine ». Officier de la Marine des Etas-Unis, il atteint en fin de carrière, le grade de commodore
- Liberty Bell, la cloche symbole de la liberté, important pour les Américains très patriotiques, elle appela les colons à venir entendre la 1ère lecture de la Déclaration d’Indépendance. Le Liberty Bell Center était situé dans le beffroi de l’Indépendance Hall, pour le Parlement de la colonie de Pennsylvanie. Cependant, rapidement après la cloche se fêla. Elle aurait retenti juste après la lecture publique de la Déclaration d’Indépendance. Elle fut ensuite retirée du clocher d’Independence Hall en 1776 et fut remplacée par la cloche du centenaire. Symbole de la liberté, elle est devenue célèbre pour sa malfaçon.
Philadelphia Museum Of Art, le plus grand musée de la ville, (non visité) il fut inauguré en 1876, lors de l’exposition universelle. Sa très belle façade est inspirée par l’architecture grecque antique. Les 72 marches de l’escalier principal du musée sont connues sous le nom de Rocky Steps. Dans le film Rocky, une des scènes marquantes est celle où on le voit monter les marches au sommet duquel il exprime sa rage de vaincre. Pour les besoins du film Rocky, 3 une statue en bronze à l’effigie de Rocky Balboa avait été installée au sommet des marches. Elle a été depuis déplacée en bas de l’escalier et remplacée par des empreintes de pas en haut de l’escalier.
Au loin, on aperçoit une très belle statue équestre de Jeanne d’Arc, en bronze, c’est une copie de la statue de Paris, acheté par le Fairmount Park Art Association en 1890.
En face du musée, le Monument de Washington est un monument de bronze et de granit, créé en 1897. Il représente le 1er Président de la nation Georges Washington, en tant que Commandant en chef pendant la guerre (1775-1783) Il est à califourchon sur un cheval, les statues sur le piédestal représentent l’environnement de Washington dans l’histoire américaine c’est-à-dire, des personnes nées en Amérique aussi bien que des animaux et des plantes de l’époque.
La Benjamin Franklin Parkway (avenue longue de 1,6km) peut s’admirer du haut des marches du musée des arts. Bordée de drapeaux des pays du monde entier, elle relie le musée des arts de Philadelphie à l’Hôtel de Ville (City Hall). L’avenue tire son nom de Benjamin Franklin, l’un des Pères fondateurs de la nation. Elle est souvent comparée à l’avenue des Champs Elysées à Paris.
City Hall, (Hôtel de Ville) est une surprenante construction baroque de la fin du 19°s. il est surmonté d’une énorme statue en bronze représentant William Penn, le fondateur de Philadelphie
Nous partons dîner dans une Pizza Vincenzo’s, avant de rejoindre l’hôtel.