ARECMO

Accueil > Voyages > MALTE, Mai Juin 2018 > Samedi MDINA, RABAT, MOSTA.

Samedi MDINA, RABAT, MOSTA.

jeudi 7 juin 2018, par Anne-Marie Kergourlay, Kergosien marie-christine, Martine Cartron

Samedi MDINA, RABAT, MOSTA.

Nous prenons la route pendant laquelle Lydia, notre guide nous explique les origines de la langue maltaise. D’origine vénitienne, mixée avec de l’arabe tout en conservant l’écriture romaine. Au fil du temps elle s’enrichit de l’influence du français et de l’italien. Mais la présence anglaise jusqu’à l’indépendance acquise en 1964 a fait de l’anglais la deuxième langue officielle du pays, étudiée dès l’âge de 3 ans dans les écoles.
Puis commence la visite de l’église de Mosta, dominée par l’énorme coupole de l’église néo-classique Ste-Marie, haute de 67 mètres, la quatrième coupole du monde par sa taille.

Cette matinée se termine avec la visite des jardins botaniques de San Anton, qui entourent le palais de la présidente, élue pour un mandat de 5 ans non renouvelable. Nous avons eu la possibilité de visiter les entrées du palais qui nous ont conduits à la chapelle où nous avons partagé un moment de recueillement.
Une petite marche dans les rues de Rabat jusqu’au restaurant pour un déjeuner sympathique où la serveuse a profité de l’aide d’un serveur en herbe de 3 ans qui avait bien envie de goûter la glace avant de la servir.

L’après-midi commence par la visite du musée Wignacourt un édifice de style baroque, autrefois résidence du collège des chapelains de l’Ordre des chevaliers de Malte. Ce collège fut construit sur l’ordre du Grand Maître Alof de Wignacourt (1601-1622) et achevé en 1749. En sous-sol du musée, la Grotte de St-Paul  : la tradition veut que saint Paul y ait résidé lors de son séjour à Malte.Il fut reconnu comme apôtre lorsqu’il résista à la piqûre d’une vipère. Il y resta 3 mois durant lesquels les Maltais lui accordèrent toute leur confiance.

JPEG - 3.9 Mo


Départ ensuite pour Mdina, au cœur de l’île. Visite de la “Cité du Silence” qui est, avec La Valette et Rabat, l’un des ensembles architecturaux les plus impressionnants de l’île. L’ancienne capitale, ville historique et ville musée, perchée sur un piton rocheux, enserre dans ses remparts un dédale de rues étroites bordées de belles demeures patriciennes, d’église baroques, de couvents et palais. Cette ville du silence, classée par l’UNESCO, doit son nom au peu d’habitants qui y habitent (80) malgré les grandes demeures privées mais souvent vides. C’est la seule cité de Malte à avoir son réseau électrique totalement enterré. Au fil des siècles elle s’est protégée par des remparts atteignant jusqu’à 22 mètres de largeur au sol
Une vue panoramique nous a fait découvrir une partie des 40 villes situées autour de La Valette ; toutes ces villes cumulent 80 % de la population de Malte.