ARECMO

Accueil > Voyages > Italie, septembre 2018 > Le samedi 8 Septembre 2018 : Nous partons...

Le samedi 8 Septembre 2018 : Nous partons...

lundi 17 décembre 2018, par Danielle le Bohec, Sylvie Manach

Le samedi 8 Septembre 2018

 : Nous partons vers le lac de Come, la cité fortifiée de Sirmione et le lac de Garde.

Nous quittons le lac Majeur, Milan pour nous diriger toujours en région de Lombardie vers la ville de Côme comptant 83000 habitants. La cité fortifiée, fondée par Jules César est construite selon le plan typique d’une ville romaine où deux axes principaux se croisent perpendiculairement près du centre- ville. Les autres rues sont parallèles à ces deux axes.
Subissant plusieurs invasions de, 774 par les Francs de Charlemagne à 1127 par la ville de Milan, Côme prit sa revanche avec l’aide de Frédéric Barberousse qui construisit des tours défensives autour de la périphérie de la ville. Seules celles du Château Baradello sont restées intactes.
Puis vont se succéder l’invasion française et la domination espagnole jusqu’en 1714 et l’attribution du territoire à l’Empire d’Autriche. Napoléon occupe la Lombardie en 1796 qui est à nouveau dominée en 1815 par les Autrichiens. En 1859, la ville fut libérée avec l’arrivée de Giuseppe Garibaldi et fut intégrée au nouveau royaume d’Italie.
Nous retrouvons au fil de notre visite de la ville les vestiges, monuments et œuvres d’art, véritables témoignages des influences de son passé certe riche mais ô combien mouvementé.
La cathédrale, Notre Dame de l’Assomption, première découverte architecturale de notre matinée, bâtie à l’extérieure de la ville fut la troisième à être construite dans la cité (1396-1740). Sa superbe place nous laisse tout le loisir d’admirer sa façade de style gothique avec une rosace et un portail cerné de deux statues, Pline l’Ancien et Pline Le Jeune, datant de la Renaissance. Les différents styles, gothique pour la façade, de la Renaissance pour les absides et baroque pour la Coupole se côtoient pour rappeler les changements de rapport entre l’homme et Dieu.
Le style gothique témoigne de l’homme, petit devant la grandeur de Dieu.
Le style de la Renaissance place l’homme au centre de l’Univers.
Le style baroque représente la vie et le paradis sur la terre.
Les cathédrales en Italie sont toutes dédiées à la Vierge.
Nous pouvons observer à la gauche de la cathédrale, l’ancien hôtel de ville de la Commune Libre où se tenait l’assemblée des citoyens.
Juste à proximité, nous nous trouvons sur la place « San Fedele » où se situe, blottie entre plusieurs maisons, l’église romane, San Fidele et sa célèbre porte sculptée d’ un décor médiéval. C’était un lieu de pélerinage où l’on venait voir la dépouille de San Fidele, martyre d’époque romaine.
Nous observons sur cette place où se déroule un marché animé et coloré, quelques maisons à colombage, les plus anciennes de la ville et construites lors du passage des nombreux marchands.
Les bâtiments étaient bâtis avec la pierre des carrières du lac de Côme. La soie fut longtemps importante pour l’économie de la région. Beaucoup de familles possédaient des mûriers dont les feuilles abritaient les vers à soie et en favorisaient ainsi l’élevage. La crise survint avec la concurrence chinoise mais depuis quelques années le matériau, importé de Chine est transformé et vendu sur place. Vêtements et étoles ravissent l’œil du touriste !!!
Nous déjeunons dans un restaurant faisant face au lac de Côme (145 Km2 de surface 410m de profondeur). La vue magnifique nous invite à la découverte de ce lieu exceptionnel. Enchâssé de montagnes le lac, lieu de villégiature de la noblesse lombarde du XVII au XIX siècle est un endroit romantique bordé de splendides demeures, villages, jardins et petits ports.
Notre guide, Stéphania, originaire d’un petit village aux abords du lac, ne tarit pas d’éloges pour ce petit coin de paradis.
Nous longeons en ce début d’après-midi le lac de Côme et découvrons nombre de villas ayant abrité un panel d’artistes tels que d’illustres peintres, écrivains où musiciens. Verdi y créa La Traviatta et Bellini, La Norma ! A ce jour Georges Clooney y coule des jours heureux en famille !
Plus sombre, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, après avoir traversé Côme lors de sa fuite vers la Suisse, Benito Mussolini a été fait prisonnier, puis abattu par des partisans à Giulino di Mezzegra, une petite ville sur la rive nord du lac de Côme.
Nous prolongeons notre journée et nous nous approchons du lac de Garde ( 370km2 de surface et 310m de profondeur) et de Sirmione, bourg médiéval caché derrière les murs d’un château fort du XIII ième siècle. Cette station balnéaire composée de multiples ruelles et placettes au milieu d’oliviers et d’oléandres charme d’entrée les touristes que nous sommes et attise notre curiosité. Un temps libre nous permet d’aller à la rencontre de ce patrimoine culturel mais aussi de nous intéresser à quelques spécialités italiennes ; Je veux parler bien évidemment de ces onctueuses glaces !!!
Dîner et nuit dans un nouvel hôtel dans la région du lac de Garde.

Word - 921.4 ko