ARECMO

Accueil > Activités > Conférence sur le Mexique – 7 février 2019-...

Conférence sur le Mexique – 7 février 2019-...

lundi 11 février 2019, par Anne-Marie Kergourlay

Conférence sur le Mexique – 7 février 2019- Gabriel Lecorno

Généralités :

Le Mexique est un grand pays : 4 fois la France, 2 millions de km².
Plus de 100 millions d’habitants, C’est le 10ème état le plus peuplé du monde.
C’est un pays du tiers-monde. Il est le seul pays pauvre à avoir une frontière avec un pays très riche, les Etats-Unis
Il appartient aux pays émergents, ceux qui commencent à sortir la tête de l’eau, qui développent une industrie, une économie. Il appartient au G20.
C’est le 6ème pays au niveau de la fréquentation touristique. Il possède un patrimoine historique extraordinaire, avec une variété de paysages allant des déserts du nord aux forêts verdoyantes du sud en passant par des hauts plateaux.

Histoire du Mexique


cliquer pour agrandir :JPEG

Les Précolombiens

JPEG

Ce sont les peuples qui vivaient en Amérique latine avant l’arrivée des Européens. Ce sont les Amérindiens.
On pense que leur peuplement date de quelques dizaines de milliers d’années, de 20 à 40 000 ans. Ils viendraient d’Asie, ou seraient des Mélanésiens du Pacifique, ou même d’Afrique.

Les Olmèques

Antérieure à J-C, leur civilisation disparaît vers - 500. On connaît les têtes sculptées de plusieurs mètres de haut sur les sites religieux de La Venta ou de Tres Zapotes, dans l’état de Veracruz.

Les Mayas

Ils ont laissé des cités les plus extraordinaires : Palenque, Uxmal, Chichen Itza, Tikal, Copan… au 2ème millénaire avant J-C, du sud du Mexique jusqu’à l’actuel Salvador.
Ces derniers édifièrent une centaine de cités-États (Tikal, Palenque), chacune étant dirigée par une théocratie. Les vestiges architecturaux témoignent de leurs qualités de constructeurs. Cette civilisation, qui a aussi donné de brillants mathématiciens et astronomes, fut enrichie au IXème siècle par les apports des Toltèques ;
Quand les Espagnols arrivent, ces cités sont vides et silencieuses.
Leur civilisation s’est arrêtée entre 500 et 1000. Il semble qu’à l’intérieur des cités des travaux sont inaboutis.
Pourquoi ces cités ont-elles été abandonnées ? : Est-ce dû à une démographie trop forte ? Ils cultivaient, défrichaient, ont-ils épuisé les sols ? Le stuc qui recouvre les temples nécessite une grande quantité de bois. Y a-t-il eu une période de sécheresse vers 800 ? Y a-t-il eu une révolte contre les prêtres ? On sacrifie les hommes mais aussi les femmes pour satisfaire les dieux et obtenir de la pluie. Leur calendrier très complexe se terminait vers 800.

Teotihuacan

C’est une civilisation dont on ne sait pas grand-chose au nord de la ville de Mexico.
La ville de Teotihuacan fut sans doute construite aux environs de 200 avant notre ère et habitée jusqu’à sa chute entre les Ve et VIIe siècles. À son apogée, Teotihuacan pourrait avoir compté plus de 200 000 habitants, ce qui la plaçait à l’époque parmi les plus grandes villes du monde.
On y trouve un des plus grands monuments de 2km de long pour 200 m de large : La Pyramide de la Lune, celle du soleil ainsi qu’un ensemble de petites pyramides. On ne sait pas si c’était un centre de sacrifices. Mais le site le deviendra avec la civilisation suivante, les Aztèques, qui y feront des « offrandes au dieu soleil »

Zapotèques

De – 500 à 1000 La civilisation des Zapotèques se développe à Monte Albán, dans l’actuel État de Oaxaca ;

Aztèques

1300
Ils sont sans doute venus du nord. Ils se sont réfugiés sur les hautes terres au centre du Mexique.
Ils ont construit une ville sur une île de la lagune.
C’est l’ancienne capitale de l’empire aztèque. Située sur le lac Texcoco dont une grande partie fut asséchée par la suite. Elle était divisée par de longues avenues, traversée par des canaux et reliée au continent par des chaussées.
En commun, tous ces peuples avaient une société organisée, très hiérarchisée. Il y avait un roi par cité, la société se composait de nobles, du clergé, de travailleurs, et d’esclaves qui étaient des prisonniers de guerre.
Ils cultivent le maïs qui est la base de leur nourriture. C’est une plante exigeante en chaleur et en besoin d’eau.
La propriété privée n’existe pas : la terre appartient aux dieux, aux prêtres, au roi.
Le travail collectif est obligatoire sous l’autorité de prêtres. Une partie des récoltes revient aux cultivateurs, une autre pour ceux qui ne peuvent travailler, une autre pour l’empereur, pour l’aristocratie, et une part pour la réserve. Ce système s’appelle l’Ejido

1519

A Vera Cruz, sur la côte Est du Mexique arrive une flottille commandée par Hernan Cortes, mandaté par le pouvoir espagnol d’Isabelle la Catholique et Ferdinand II, venant de Cuba « la Grande Île « avec 500 hommes. Ils ont quelques petits canons (les couleuvrines) et des chevaux (animal inconnu en Amérique) et sont vêtus de cuirasse. Les Aztèques voient en Cortes leur dieu soleil qui revient voir son peuple. Cortes s’allie avec des tribus voisines en guerre contre les Aztèques.
En 1521, les Aztèques sont battus. Les conquistadors espagnols, sous les ordres d’Hernán Cortés, détruisirent une grande partie de la capitale Tenochtitlan et plus particulièrement tout ce qui pouvait rappeler les cultes aztèques. Puis ils y fondèrent Mexico qui devint capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne.

1521 : L’Amérique latine

L’Espagne de 10 millions d’habitants a conquis un territoire allant de la Californie au nord au Cap Horn au sud.
Les conquistadors cherchent l’or.
Ils vont diviser ce territoire en 4 parties. Le Mexique devient La Nouvelle Espagne. Elle sera dirigée par un Vice Roi de la famille royale.
Cet espace était divisé en Généralités, en Capitaineries. On fera venir d’Espagne des troupes, des nobles à qui le Roi donnera des territoires ainsi que les hommes qui y vivaient, ceux-ci étant considérés comme des animaux.
Un moine, Bartolomé de La Casas, débat pendant plus de deux ans pour savoir si ces Amérindiens sont des hommes. Il s’opposera à Juan Ginés de Sepúlveda lors de la Controverse de Valladolid
Les populations vont être évangélisées de force.

Les Espagnols vont créer des villes, avec leur place carrée où l’on trouve le pouvoir politique et le pouvoir religieux. Elles seront dessinées sur un plan de quadrillage.
Ils cherchent de l’or et font creuser des mines.
Ils créent de grands domaines. Les grandes familles obtiennent de grandes haciendas pour l’élevage et les cultures, des estancias exclusivement pour l’élevage d’ovins et de bovins.
La domination espagnole dure 300 ans.
Une culture s’impose : tout le monde parle espagnol. Au Mexique, il n’y a pas de langue officielle. Les langues mayas sont acceptées.
Une religion : C’est au Mexique que l’on trouve le plus de catholiques dans le monde. Ils sont très pratiquants, démonstratifs, et font preuve d’une grande ferveur. Ils ont une fascination pour la mort. Ils vouent un culte à Notre Dame de Guadalupe

1820

Tous les pays d’Amérique latine deviennent indépendants. :

La métropole espagnole devient trop faible par rapport à son empire.

Le changement de dynastie en Espagne lors de la guerre de succession d’Espagne

Opposition entre les vieilles familles espagnoles et le nouveau pouvoir politique des Bourbon.

Napoléon

1846-1848 : guerre américo-mexicaine

Par le traité de Guadeloupe Hidalgo signé le 2 février 1848, le Mexique cède aux États-Unis le Texas, la Californie, l’Utah, le Nevada, le Colorado, le Wyoming, le Nouveau-Mexique, et l’Arizona (la moitié de leur territoire), pour 15 millions de dollars de l’époque, ce qui équivaut à environ 600 millions de dollars de l’an 2000. Ce traité met fin aux hostilités, mais est très humiliant pour les Mexicains.
Napoléon III veut installer une monarchie catholique au Mexique (1864-1868)
Pour contrer la menace de la Prusse, il va confier le trône à un Habsbourg, Maximilien (frère de François Joseph) La France fournit les soldats (la Légion) Bataille de Camerone

1910-1920, la guerre civile

La révolution mexicaine est la série de soulèvements armés, de coups d’État et de conflits militaires entre factions qui se produisirent au Mexique entre 1910 et 1920.
Pancho Villa, Emilio Zapata mènent une révolte pour la restitution des terres communales spoliées par les grands propriétaires
Le bilan des pertes humaines est estimé à 2 millions, pour une population de 15 169 369 en 1910

Les problèmes du Mexique

 Les Inégalités : 3ème pays le plus inégalitaire du monde
 Une classe de Grands Propriétaires très aisée, d’origine espagnole (Zona rossa)
 La moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté.
 Un pays très violent : En France 700 morts par homicide /an. Au Mexique 28 000 morts par homicide /an.
 Pays de la drogue. Le Mexique était la route de la drogue entre la Colombie et les USA. Aujourd’hui, il produit des drogues dures sous le contrôle des cartels.
 Le Mur : 3500 km de frontière. (2700 seraient déjà construits)
C’est la frontière la plus fréquentée au monde ! Côté américain, on trouve les fonctions nobles des entreprises, côté mexicain on trouve la main-d’œuvre

Aujourd’hui

Le 1er juillet 2012, marque le retour au pouvoir du PRI avec l’élection d’Enrique Peña Nieto. Incarnant la nouvelle génération de son parti, il se fixe comme objectif de réduire la violence dont souffre le pays, ainsi que d’attirer l’investissement de capitaux étrangers.