ARECMO

Accueil > Voyages > Mexique, Mars 2019 > Nous sommes le 17 mars, il n’est pas encore...

Nous sommes le 17 mars, il n’est pas encore...

samedi 6 avril 2019, par armelle le loer

17 mars 2019

Nous sommes le 17 mars, il n’est pas encore 8h. Les 36 Arecmistes que nous sommes entament leur périple à travers le Mexique.
Pour commencer, Alexandre, notre guide, nous entraîne à la découverte de Mexico. La ville se réveille sous un ciel couvert, le soleil s’efforce de percer. Les rues sont calmes, c’est dimanche. Certaines avenues ont même été réservées aux cyclistes et aux randonneurs, activités prisées par les Mexicains le dimanche.
Construite au milieu d’un lac à 2400m d’altitude, Mexico comptent actuellement 24 millions d’habitants .La ville offre un contraste unique entre vie citadine moderne et patrimoine historique savamment conservé. Des bâtiments aux lignes futuristes côtoient des demeures de l’époque coloniale espagnole.
Le temps de prendre quelques photos, le car s’arrête devant la colonne de l’Indépendance appelée aussi l’Ange de l’Indépendance. Créé en 1910, ce symbolique monument commémore le 100ème anniversaire du début de la Guerre d’indépendance du Mexique. Son impressionnante colonne au bout du Paseo de la Reforma, s’élève haut dans le ciel de la ville, offrant sa statue d’ange doré à la vue de tous. Sa base contient les restes des héros de l’Indépendance. JPEG

Notre première visite nous mène au Musée d’anthropologie national de Chapultepec. Depuis son inauguration en 1964, il est considéré comme un des plus importants musées mexicains .Organisé autour d’un patio semi-couvert , un "parapluie", supporté par une colonne sculptée de motifs représentatifs de l’histoire mexicaine recouvre la partie la plus proche de l’entrée, tandis qu’un miroir d’eau occupe la partie libre. Le musée permet de découvrir les différentes civilisations qui se sont succédées : olmèque, maya, toltèque et bien sûr aztèque. Malgré leur profusion, la présentation des objets exposés est facilitée par de nombreux plans, maquettes, tableaux chronologiques, mannequins parés de costumes traditionnels.

JPEG - 59.3 ko

Un déjeuner typiquement mexicain , (guacamole, tacos , poulet pimenté, salade de cactus, ……) à bord d’une trajinera, longue embarcation aux couleurs vives nous attend sur les jardins flottants de Xochimilco .Nous profitons également d’une promenade sur les canaux dans une joyeuse ambiance au rythme des orchestres des Mariachis .

Retour en ville pour découvrir le centre historique : la place de la Constitution ou Zocalo, une des plus grande au monde, avec ses palais coloniaux, ses églises, sa cathédrale de style baroque espagnol construite en 1530 à l’époque des premiers conquistadors . Notre guide nous explique que ces bâtiments construits sur un lac s’enfoncent peu à peu dans le sol . Pour palier à ce problème, la cathédrale ,par exemple ,a dû être surélévée de 4 m par injection d’eau sous pression dans le sol. Certains palais sont de type florentin du 17è siècle.Les matériaux ont souvent été importés d’Espagne.
JPEG

Portfolio