ARECMO

Accueil > Voyages > Mexique, Mars 2019 > Lundi 18 mars, Mexico vers Puebla

Lundi 18 mars, Mexico vers Puebla

jeudi 25 avril 2019, par Martine Le Goff

Lundi 18 mars

Tôt levés, nous quittons Mexico pour la visite de la basilique Notre Dame de Guadalupe.
La 1ère basilique a été construite en 1532 suite à l’apparition de la Vierge à un jeune indien en 1531.
La basilique actuelle date de 1970, une œuvre de Pedro Ramirez Vasquez. Elle a été édifiée avec des matériaux venant de toute L’Amérique latine.
L’an dernier 14 millions de personnes en costumes traditionnels ont assisté aux festivités du 12 décembre, date anniversaire de l’apparition.
70% de la population mexicaine est catholique et sur ces 70% , 80% sont pratiquants. Nous avons été impressionnés par la grande foi des Mexicains qui assistent en famille aux messes dites toutes les heures jusque 22 h.

cliquer pour agrandir :JPEG
En quittant la ville, à la périphérie, d’innombrables maisons colorées ont été construites au flanc des collines. Le guide, alors, nous précise que ces maisons colorées affichent la couleur politique de leurs propriétaires.

Puis nous atteignons le site de Téotihuacan,

situé à 2200 m d’altitude, site impressionnant par sa taille avec en autre , le temple du soleil et le temple de la lune. Il est sans conteste le site archéologique le plus grand du continent américain.

Les plus courageux n’ont pas hésité à gravir les hautes marches menant au sommet sous un soleil de plomb .La date de la construction de ce site reste encore méconnue, mais dernièrement 5 squelettes ont été trouvés sous le temple. Donc les scientifiques espèrent pouvoir le dater grâce à leur ADN.
Ce sont les Aztèques qui ont choisi le nom vers l’an 1250. C’était une cité abandonnée qui daterait de 1000 ans avant J.C.
Téotihuacan ’’ la cité des dieux ’’
Notre périple se termine par la visite d’un tailleur de pierres  :jade obsidienne, turquoise, lapilazuli ….bijoux, masques calendriers mayas nous ont été présentés.

Puis direction vers Puebla.

Dans un paysage aride nous voyons de plantations de cactus qui se développent pour répondre aux besoins de la médecine chinoise.

On aperçoit aussi de temps en temps des petits troupeaux de moutons dans des pâturages presque desséchés.
Puebla est une grande ville de 4 millions d’habitants avec de grandes industries automotrices dont l’usine WW qui assemblent près de 2000 voitures par semaine pour le marché européen.
La ville s’est aujourd’hui libérée de son passé colonial. Elle possède un centre superbement conservé, une magnifique cathédrale et de nombreuses églises.
Plusieurs édifices coloniaux sont ornés d’azulejos.
La journée s’est terminée par une promenade dans le quartier historique.