ARECMO

Accueil > Voyages > Mexique, Mars 2019 > Samedi 23 mars : SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS, PALENQUE

Samedi 23 mars : SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS, PALENQUE

jeudi 25 avril 2019, par Gaétane le Mouillour, Martine Cartron

Samedi 23 mars : SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS, PALENQUE

Réveil matinal…On descend de la montagne en dormant ! A 6h30 le jour est levé et l’heure du petit-déjeuner a sonné. Ensuite, bien requinqués nous reprenons la route bordée de champs de caféiers qui donnent un excellent café, très peu consommé localement car les récoltes, seules sources de revenus, sont vendues et surtout parce qu’ici on consomme essentiellement du café en poudre, très clair donc pas fort.
Séchage du café un village du Chiapas :
Et nous voici arrivés aux cascades d’Agua Azul, où des tonnes d’eau d’un blanc éblouissant se déversent dans des bassins d’eau turquoise entourés par la jungle. Très belle balade dans ce paysage exotique où seuls quelques courageux ont mis les pieds dans l’eau.

Après cette splendeur naturelle nous découvrons les ruines de Palenque perdues au milieu d’une végétation luxuriante. Les proportions harmonieuses de l’architecture et la force mystérieuse de la forêt font de Palenque l’une des plus belles cités Mayas de l’Amérique Centrale, qui se trouve sur un pic montagneux, dominant le village actuel et la plaine. Les ruines visibles aujourd’hui s’étendent sur 2,5 km² ; le Palais, le plus grand ensemble de bâtiments de Palenque, avec sa curieuse tour carrée à 4 étages (le dernier est une reconstitution), unique dans le monde maya, et qui était vraisemblablement un observatoire ; le Temple des Inscriptions, monument funéraire construit au VIIe siècle, qui comprend l’un des plus longs textes du monde maya, racontant l’histoire de la ville, de 514 à 672 ; le Groupe de la Croix, regroupant trois temples, celui de la Croix, du Soleil, et de la Croix feuillue. Les archéologues estiment que seuls 10% des vestiges sont mis au jour, et qu’il reste près de 1000 structures encore dissimulées sous la forêt environnante.
Pour marquer le week-end nous partageons une petite cérémonie à l’hôtel avant le dîner.