ARECMO

Accueil > Activités > conférences > Conférence de Gabriel Lecorno : La Jordanie

Conférence de Gabriel Lecorno : La Jordanie

samedi 7 mars 2020, par Anne-Marie Kergourlay

La Jordanie


Géographie

1) Un petit pays : La Jordanie couvre à peine 90 000 km², ce qui est peu : La Bretagne a plus de 27 000. Elle est grande comme l’Autriche ou le Portugal… Mais une grande partie est inutilisable, c’est le désert qui couvre les 4/5 du pays.

2) Une région sismique  : La vallée du Jourdain est un fossé tectonique, un rift qui prolonge la Mer rouge.
Dans un premier temps une énorme faille s’est ouverte, s’est écartée puis l’eau très salée de la Mer Rouge s’y est engouffrée.
Puis, la faille s’est refermée piégeant l’eau salée qui s’est salinisée par évaporation : La Mer Morte

La Vallée du Jourdain
Petit fleuve qui prend sa source au Liban et Syrie, est détourné avant le lac de Tibériade. Le peu qui reste descend vers la Mer Morte à – 425m. Salinité moyenne : 2,4g/l. Ici c’est entre 25 et 27. Sa superficie est de 800 km², trois fois moins qu’en 1970. La Mer Morte est en train de disparaître.

Collines du Ghard
2 marches d’escalier irrégulières. Régions assez sèches même si les pluies d’hiver alimentaient des wadi. (Sorte d’oued)
La région est peu exploitée. A la fin de la Guerre des 6 jours en 1967, la Jordanie perd la Cisjordanie, ce qui va la confronter à un double défi :
-  Alimenter sa population en perdant la plus grande partie de ses terres agricoles.
-  Faire face à l’afflux des réfugiés

Les montagnes : A relativiser : un peu plus de 1000 m. Point culminant 1800. Ces montagnes reçoivent quelques pluies, 200 à 300 mm, parfois de la neige. Cette humidité relative concentre la population : Amman.

Les 4/5 du pays sont un immense plateau désertique. Sauf l’oasis d’Azraq. Déserts, survivance du nomadisme : Wadi Rum

Presque 10 millions d’habitants

Population : 9,8 millions d’habitants.
1) C’est peu 10 à 11 hab/km²
2) Ce pays a connu une énorme croissance de population depuis 1946 la population a été multipliée par 12. C’est lié à la forte fécondité : aujourd’hui ± 3,5, mais c’était beaucoup plus avant. Cela est dû surtout à l’arrivée des réfugiés palestiniens.
3) Les ¾ de la population vivent au nord ouest :
Amman : La moitié de la population.
2ème ville : Zarqa : 650 00 hab, Camp palestinien
3ème ville : Irbid : 650 000 hab, Ancienne Arabella

4) A 95% ce sont des populations arabo-musulmanes sunnites.

Le Stress Hydrique


1) La Jordanie est un pays sec : Climat semi aride à l’Ouest, aride à l’Est.
Pluviosité moyenne : 110 mm ( (Vannes 850mm)
2) L’eau a toujours été un problème, Territoire peu peuplé, Bédouins recherchant eau et pâturages.
L’extraordinaire ville de Pétra est toute entière organisée autour de l’eau par un système de rigoles, de citernes, de canaux.
3) La Jordanie aujourd’hui est en situation de stress hydrique. Les besoins en eau sont supérieurs à ce que le pays peut proposer. L’OMS fixe le limite à 1700 m3 par an et par habitant, au dessous il y a stress. La Jordanie : 130 m3. C’est un énorme problème !

Un Passé riche et prestigieux :


La Jordanie est un jeune royaume, fragile, né au XXe siècle. Pourtant ce pays est construit sur des assises riches et prestigieuses. En fait, ce pays est une sorte de résumé de la très riche histoire du Proche Orient qui est un des berceaux de notre humanité.
1) Un Pays de la Bible :
Une bonne partie du récit de la bible se situe en Jordanie Ex : Loth, sa femme et la mer Morte.
Plus important, retour des Juifs d’Égypte. Moïse , après le passage de la mer Rouge revient sur le terre que Dieu lui a donnée. Mais il craint les tribus du Sud de l’actuel Israël, donc il va contourner le pays des Philistins en passant par l’actuelle Jordanie et c’est au sommet du mont Nebo que pour la première fois il verra son pays, sa terre promise. Et c’est là qu’il meurt à 120ans.
2) Un pays Gréco-romain
Les Grecs vont fonder un réseau de 10 villes qui seront reprises par les Romains. C’est la Décapole dont GERASA et PHILADELPHIA. (Villes en noir sur la carte)
3) Un pays Nabatéen.
Les Nabatéens sont un peuple de marchands nomades qui vont s’établir au sud : Israël, Jordanie. Au nord de l’Arabie au VIe siècle avant J.C. Ils se choisiront une capitale : C’est PÉTRA, « la pierre ». (Nom donné par les Romains)

PÉTRA, c’est une situation et un site

-  Au carrefour de la Riche vallée du Jourdain, au nord, de l’Arabie « heureuse » du Yémen et d’Oman au sud, de l’Égypte à l’Ouest et de la Mésopotamie à l’Est. Carrefour favorable au commerce.
-  Un site extraordinaire, entre des montagnes peu élevées mais abruptes.
-  L’accès se fait par un défilé étroit, souvent large de 2m et de plus d’un km de long : Le Siq. Ceci est favorable à sa dissimulation et à sa défense . Il comprend 2700 monuments.
4) Pays Romain  : présence romaine à GERASA
5) Pays musulman : Mosquées, châteaux du désert
6) Pays des Croisades  : Les Croisés fondent la seigneurie d’Outrejourdain avec Renaud de Châtillon : capitale Montréal, Kerak

Une Histoire récente et chaotique.


La Jordanie n’est devenue officiellement indépendante qu’en 1946 : C’est le Royaume Hachémite de Jordanie
1) La Jordanie Ottomane. jusqu’à la 1ère guerre mondiale, la Jordanie est ottomane pendant plus de 3 siècles. Mais, cette région est peu productive et intéresse assez peu les Ottomans.
2) La 1ère guerre mondiale. Les anglais présents en Égypte vont mener une triple politique.
-  D’une part, soutien aux arabes contre les ottomans. Laurence promettra à Hussein, Chérif de la Mecque un grand Royaume
-  D’autre part, des accords secrets avec les français, accords Sykes- Picot pour permettre un corridor de la Méditerranée au Golfe Persique.
-  Enfin, demander à la diaspora juive américaine d’influencer Wilson pour provoquer l’entrée en guerre des USA. En 1917, les USA entrent en guerre. (Déclaration Balfour)
3) La Jordanie Mandataire. (1918-1946)
Les Anglais vont diviser leur mandat en 3 :
-  La Palestine : ce côté du Jourdain a un statut à part.
-  La Transjordanie : sous l’autorité d’Abdallah, fils d’Hussein, donc Hachémite.
-  L’Irak, sous l’autorité de Fayçal, fils d’Hussein
Durant la période mandataire qui se passe bien, les anglais mettent en place en Jordanie une Légion arabe qui existe toujours aujourd’hui : rigoureuse, discipline anglaise, formée exclusivement de bédouins, totalement fidèle au Roi. Pilier essentiel du régime hachémite.
4) Comme prévu, la Jordanie devient indépendante en 1946.

La Jordanie et Israël :


La Jordanie dans son histoire, sa géographie, sa géopolitique a vécu au rythme des crises de la région.

 La 1ère Grande Guerre israélo-arabe. Le 14 mai 1948 à minuit, fin du mandat anglais sur la Palestine. Le 15 mai, Israël proclame son indépendance. Le 15 mai, Palestiniens arabes et pays arabes voisins attaquent Israël.

 9 mois de guerre du 15 mai 1948 au 10 mars 1949. C’est globalement un échec pour le monde arabe mais la Transjordanie obtient des succès relatifs en Cisjordanie et prend le quartier juif de Jérusalem.
 En 1949, la Transjordanie annexe la Cisjordanie pour former la Jordanie (Accords avec Israël). Gain territorial assez faible mais prestige et possibilités agricoles.
 Des centaines de milliers de Palestiniens se réfugient en Transjordanie. La population augmente de 50%.
 Abdallah 1er est assassiné. Son fils Talal lui succède quelques mois. Il abdique en faveur de son fils Hussein (16 ans)

La Guerre des Six Jours 5-10 juin 1967


Hussein était assez réticent à l’idée d’entrer en guerre mais la population du pays surtout les palestiniens le poussent à intervenir.
Cette guerre est une catastrophe pour le monde arabe et pour la Jordanie qui perd toute la Cisjordanie.
-  Perte de Jérusalem
-  Perte des terres agricoles.
-  Perte partielle des eaux du Jourdain.
-  Arrivée de 300 000 réfugiés.
-  L’OLP et ses fédayins s’installent en Jordanie.

Les relations palestino-jordaniennes

La cohabitation entre les Jordaniens de souche et les Palestiniens se passe mal. Les Jordaniens accueillent assez mal ces nouveaux arrivants. Les Palestiniens s’intègrent mal à la Jordanie se raccrochant toujours à une Cisjordanie idéalisée.
En plus , les fédayins attaquent Israël par des roquettes, des bombes, des détournements d’avions ..
Le roi Hussein se sent personnellement menacé.
En septembre 1970 des violences éclatent entre palestiniens et jordaniens.
Le 12 septembre 1970, le roi Hussein donne l’ordre à sa légion arabe d’attaquer les Fédayins.
Il y a eu peut-être 10 000 morts, surtout côté palestinien.
L’OLP est expulsée de Jordanie et se réfugie au Liban.

Aujourd’hui presque les 2/3 des Jordaniens sont Palestiniens.
La Jordanie contient 10 camps officiels hébergeant 304 430 réfugiés.