ARECMO

Accueil > 90.archives des voyages > La Grèce, mai 2013 > VENDREDI 17 Mai 2013 : LE CANAL DE CORINTHE

VENDREDI 17 Mai 2013 : LE CANAL DE CORINTHE

mercredi 25 septembre 2013, par Yvette Prigent

VENDREDI 17 Mai 2013

Ce matin, lever matinal. L’avion n’attend pas ...!

Les formalités d’embarquement passées, chacun s’occupe en attendant le décollage.

Certains se plongent dans le journal,

JPEG - 777.5 ko

Gaby joue le porteur de chocolat

JPEG - 844.9 ko

quant à Martine, Aline et Christine, les trois inséparables, elles refont déjà le monde, en souvenir de leur année de formation au Vincin, il a quelques 40 ans ...! Une amitié qui dure ...!

JPEG - 905.1 ko

Trois heures et demi d’avion plus tard, arrivée à Athènes. Notre guide Angéliqi et notre chauffeur Kostas nous attendent.
Aujourd’hui nous ne découvrirons pas la capitale de la Grèce. NOus traversons la ville en empruntant une route périphérique.
Notre but est d’arriver ce soir à Tolo, en passant au-dessus du canal de Corinthe.
Nous faisons un arrêt pour l’admirer, long de 6300 m, large de 25 m et haut de 80 m pour une profondeur de 6 m. Ce canal dessine une étroite tranchée, parfaitement rectiligne, aux parois lisses et verticales.

JPEG - 3.6 Mo

Ce premier jour du voyage, les dieux de l’Olympe nous accompagnent parce que nous aurons le privilège de voir un bateau, traîné par un petit remorqueur, remonter le canal pour passer du golfe de Corinthe qui se jette dans la mer Ionienne, vers le golfe de Saronique qui se jette dans la mer Égée.

JPEG - 4.1 Mo

Ce canal de Corinthe est le résultat d’un projet vieux de 2500 ans.

Dans l’antiquité, les trirèmes, bateaux grecs, qui transportaient leurs marchandises du Pirée vers l’Italie, étaient obligées de contourner le Péloponnèse. Outre la perte de temps que ce détour entraînait, le voyage était périlleux, en raison des innombrables caps rocheux des côtes de la péninsule.

Au 7° ou 6° siècle av. J.-C., la construction d’un chemin pavé traversant l’isthme, permit de transporter les embarcations sur des chariots, le long des 6300 m qui séparent les deux golfes.

Mais l’idée de creuser un canal revint aux Romains.
Après que Néron eut symboliquement entamé les travaux avec une pelle en or, le chantier fut interrompu, faute d’outils assez solides pour percer le roche.
Il ne devait reprendre que dix-sept siècles plus tard, le 1er mai 1882, pour une durée de onze ans. Les travaux ont été faits à l’initiative des Français et le premier bateau à le franchir en janvier 1894 sera un navire français de 110 m de long pour 13 m de large : Notre Dame du Salut..
Ce canal fera du Péloponnèse une île qui est maintenant reliée au continent par deux ponts.

Après le canal de Corinthe, direction Tolo pour notre hôtel au bord de l’eau. Nous posons nos valises pour trois nuits. suite