ARECMO

Accueil > 90.archives des voyages > La Grèce, mai 2013 > Mercredi 29 mai 2013 : LE MUSEE ARCHEOLOGIQUE d’ATHENES

Mercredi 29 mai 2013 : LE MUSEE ARCHEOLOGIQUE d’ATHENES

vendredi 26 juillet 2013, par Yvette Prigent

Mercredi 29 mai 2013

Dernier jour du voyage. Ce soir nous dormirons dans notre lit.

La matinée est consacrée à un temps libre. La majorité du groupe a choisi d’aller au marché principal d’Athènes pour découvrir la vie quotidienne des grecs.

Monique Julé a réussi à entraîner à sa suite une poignée d’irréductibles pour une ultime visite : le Musée Archéologique d’Athènes. Il est situé à deux pas de notre hôtel.
Elle nous a préparé la visite, choisissant les salles dans lesquelles nous complèterons notre voyage en voyant les originaux de beaucoup d’œuvres dont nous avons vu les copies dans les musées locaux.

Au lendemain de la révolution de 1821, les Grecs éprouvent la nécessité de sauvegarder les monuments. Il fallait avant tout sauver les antiquités qui avaient échappé aux vols et qui étaient éparpillées un peu partout.
Pour cela le Musée Archéologique est créé en 1881 et on y réunit toutes les antiquités conservées en différents endroits. Agrandi en 1925, son activité est interrompue par la seconde guerre mondiale. Pour protéger son précieux contenu des visées des envahisseurs et des bombardements, on entreprend des travaux pour enfouir les antiquités. Tout aura été emballé, protégé.
Après le départ des forces d’occupation, l’édifice est réquisitionné pour y abriter les prisonniers de la guerre civile.
Les travaux de réaménagement commencèrent en 1946 et depuis ce temps, le Musée subira des transformations. Sa configuration actuelle date de 2005.

Les collections sont réparties par thèmes dans des salles spécialisées. Monique nous a préparé une visite, en fonction des sites que nous avions visités pendant le voyage, de façon à compléter notre information.

Première salle : celle de la collection Mycénienne.

Le masque en or, découvert dans une tombe de Mycènes et que l’on attribue à Agamemnon.

JPEG - 867.1 ko

C’est le masque original, dont nous avons vu une copie à Mycènes. Il a été retrouvé en même temps que beaucoup d’autres objets en or. Il date du XVI° siècle av. J.-C., comme beaucoup d’autres vestiges trouvés dans les tombes

JPEG - 901.2 ko
JPEG - 1007.9 ko
JPEG - 883.6 ko

Des bijoux en or

JPEG - 1 Mo

Des feuilles d’or recouvrant des corps d’enfants découverts dans les tombes.

JPEG - 886.4 ko

Des bagues-cachets en or datant aussi du XVI° avant J.-C.

JPEG - 633.5 ko

Des tasses en or et des poignards au manche en or de la même époque.

JPEG - 1.2 Mo

Des figurines en terre cuite.

Deux éléments trouvés dans le centre religieux de l’acropole de Mycènes
Une fresque représentant une déesse datant du XIII° siècle av. J.-C dont nous avions vu une copie au musée local.

JPEG - 983.8 ko

Et une tête de sphinx ou de déesse en substance calcaire dont les traits sont rehaussés de couleurs et datant aussi du XIII° siècle av. J.-C.

JPEG - 849.5 ko

Datant du XV° siècle av. J.-C., un groupe en ivoire représentant deux divinités féminines assises, entre lesquelles se faufile un jeune enfant, trouvé dans la région du palais à Mycènes.

JPEG - 765.3 ko

Des poteries datant du XII° siècle av. J.-C.

JPEG - 970.2 ko

Egalement trouvées à Mycènes, des stèles funéraires en pierre décorées d’un relief figurant une scène de guerre ou de chasse avec un char.

JPEG - 1023.3 ko

A suivre des salles où sont rassemblées des statues de kouros et de koré de l’époque archaïque. (VI° siècle av. J.-C.). Caractéristique de cette époque, comme nous l’avons déjà vu : le visage souriant des statues.

JPEG - 701.4 ko
JPEG - 877.3 ko

Autre statue, saisissante de naturel : le cheval en bronze et son jockey, trouvée dans un bateau qui a fait naufrage au cap d’Artémision, près de l’ïle d’Eubée. Elle est datée du II° av. J.-C. et a été repêchée en 1928.

JPEG - 779.2 ko

Il faut admirer le réalisme avec lequel l’artiste a rendu l’effort du cheval bondissant et la fougue de l’enfant.

JPEG - 969.1 ko
JPEG - 851.4 ko
JPEG - 1.1 Mo

Dans ce même navire on a retrouvé une statue en bronze de Poséidon.

JPEG - 767.3 ko

De la même époque, une statue de Zeus brandissant la foudre et une série de miroirs.

Elle est datée de 450 av. J.-C.. Il tenait probablement un trident dans la main droite. Son visage est aussi très expressif.

JPEG - 668.1 ko

Je ne reviens pas sur les fresques et les céramiques découvertes sur l’île de Santorin et dont j’ai parlé quand j’ai évoqué la visite de la ville d’Akrotiri

Nous terminons cette visite par la salle de la collection cycladique.
Elle abrite des œuvres de la civilisation qui s’est développée dans les Cyclades à l’âge de bronze.
Les pièces les plus remarquables sont des statues en marbre de musiciens qui datent probablement de 2800 – 2300 av. J.-C.
L’un joue de la lyre ou de la harpe ...

JPEG - 990.2 ko

.....et l’autre de la flute

JPEG - 925.1 ko

La plus grande statue qui soit parvenue est celle d’une femme, les bras croisés sur le buste, mesurant 1,50 m et datant de cette même époque.

JPEG - 778.8 ko

Il est temps de regagner notre hôtel. Pour une dernière fois Kostas viendra nous chercher pour nous conduire à l’aéroport d’Athènes.
Notre séjour s’achève, riche de souvenirs, des images plein la tête.
L’alternance entre visite de « vieilles pierres » et les journées détente, aura rendu ce voyage très agréable et très riche.

JPEG - 908.2 ko

Après un survol rapide de la région d’Athènes ...

JPEG - 750.1 ko

..... en vol pour Roissy où nous arrivons vers 17h15, heure locale. A nouveau des champs de colza ...

.

JPEG - 994.9 ko

Notre retour en car dans le Morbihan prendra fin vers 2 h du matin. Il nous reste encore à percourir en voiture les 50 km qui nous séparent de Lanester.