ARECMO

Accueil > 90.archives des voyages > Istanbul, septembre 2013 > Mercredi 18 septembre 2013 : deuxième jour à Istanbul

Mercredi 18 septembre 2013 : deuxième jour à Istanbul

lundi 7 octobre 2013, par Yvette Prigent

Mercredi 18 septembre 2013

Ce matin le soleil est au rendez-vous. Nous attendons notre bus qui doit nous conduire au bazar égyptien ou marché aux épices, près de la Nouvelle Mosquée

JPEG - 229.4 ko
JPEG - 224.9 ko

Au passage nous voyons du bus, les remparts terrestres de la vieille ville d’Istanbul

JPEG - 196.5 ko

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, cet ouvrage fut construit en 413 et permit de repousser bons nombres d’assauts sur la ville.

Arrivée sur la place du bazar égyptien.
A l’intérieur, une débauche de couleurs … !

JPEG - 277 ko
JPEG - 294.1 ko
JPEG - 3.4 Mo
JPEG - 316.9 ko

De quoi ravir certains de nos sens : les couleurs pour la vue, les épices pour l’odorat et le gout.

Après ce marché aux épices, un petit détour vers la Mosquée Nouvelle, qui n’a de nouvelle que le nom, ayant été construite entre 1597 et 1663. Elle donne sur une cour carrée au milieu de laquelle se trouve une magnifique fontaine aux ablutions.

JPEG - 58.4 ko

A la sortie, une armée de pigeons, conviés au repas

JPEG - 246.1 ko

Après cette visite, direction le port pour la promenade en bateau sur le Bosphore, ce long détroit qui coupe Istanbul en deux. Etroit goulet entre deux mers (Noire et Marmara) et deux continents (Europe et Asie), il est long de 32 km et large de 500 m à 3000 m. Sa profondeur de 80 m permet aux gros navires marchands de le traverser. Une convention accorde des droits élargis aux pays riverains de la mer Noire, notamment la Russie, car elle est leur seule voie d’accès à la Méditerranée. Depuis 2003, pour des mesures de sécurité, la Turquie a imposé la présence d’un pilote turc à bord de tout navire en
transit.

JPEG - 223.7 ko
JPEG - 228.4 ko
JPEG - 199.1 ko
JPEG - 188.5 ko

Au cours du voyage, Michel ayant entendu l’appel du muezzin, récite sa troisième prière de la journée.

JPEG - 59.1 ko

Notre promenade a commencé sur la Corne d’Or, direction le Bosphore.

Premier pont à franchir, le pont de Galata

JPEG - 148.9 ko

Le long des quais, près du centre-ville, des paquebots qui déversent leurs flôts de passagers pour visiter la ville.

JPEG - 175.5 ko

Cette promenade est l’occasion de découvrir les belles demeures et les monuments qui jalonnent le parcours. A voir aussi les maisons individuelles, le jardin dans l’eau et le bateau qui attend le capitaine pour une promenade sur le Bosphore ou une partie de pêche.

La Mosquée de Bezmialem et la Tour de l’horloge de Dolmabahçe

JPEG - 149.4 ko

Le palais de Dolmabahçe

JPEG - 185.7 ko

Le palais de Ciragan, converti en hôtel de grand luxe

JPEG - 178.2 ko
JPEG - 202.6 ko

L’école militaire de Kuléli

JPEG - 151.2 ko

Le pont sur le Bosphore

JPEG - 206.1 ko

Le Palais de Beylerbeyi

JPEG - 155.8 ko

Le palais de Kücüksu

JPEG - 186.8 ko

La forteresse dAnadoluhisari

JPEG - 194.2 ko

Outre toutes ces monuments riches d’histoire, des maisons plus "modestes", pieds dans l’eau

JPEG - 246.3 ko
JPEG - 251.1 ko

Notre voyage nous mène presque jusqu’à la mer Noire que nous verrons dans le dernier méandre du Bosphore.

JPEG - 146.4 ko

Peu après le bateau nous débarque pour le déjeuner, sur les rives.

JPEG - 178.6 ko

Après le repas, retour en ville pour la visite de la Mosquée de Soliman le Magnifique. C’est la plus grande mosquée construite par Sinan entre 1550 et 1557.

JPEG - 238.4 ko
JPEG - 62.5 ko

Une fois encore il nous faudra nous déchausser et nous couvrir la tête

JPEG - 222.6 ko

Encore une fois nous allons admirer un magnifique édifice, œuvre de Sinan

JPEG - 233.1 ko

La coupole, haute de 53 m et large de 28 m repose sur quatre piliers. Encore beaucoup de lumière au travers des 138 fenêtres. Un intérieur sobre et lumineux, aux murs de marbre blanc.

JPEG - 222.4 ko
JPEG - 193.5 ko

Dans la cour de la mosquée, la fontaine aux ablutions

JPEG - 46.5 ko

Okay nous raconte que l’un des piliers qui retient la structure, servait autrefois pour recruter les janissaires, cette troupe d’élite qui était la garde rapprochée du sultan. Pour pouvoir accéder à la fonction, il fallait être capable de passer de part et d’autre de cette colonne, sans mettre pied à terre. Nos trois prétendants Jean-Bernard, Guy et Okay auraient été refusés… !

JPEG - 63.6 ko
JPEG - 64.4 ko
JPEG - 62.2 ko

N’est pas janissaire qui veut ...!

Un petit repos avant la visite du quartier de Galata

JPEG - 196.3 ko

Après la visite de la Mosquée de Soliman direction le pont de Galata, ses pêcheurs.

JPEG - 53.6 ko

et ses marchands de poissons.

JPEG - 241.2 ko

Puis direction le tunnel. C’est une sorte de funiculaire souterrain, conçu par un ingénieur français et qui relie Galata à Beyoglu, un quartier d’Istanbul.
C’est le métro le plus court du monde : 570 m et l’un des trois plus anciens. Il a été construit en 1874.

JPEG - 38.7 ko
JPEG - 204.2 ko

Par un dédale de petites rues nous arrivons à la Tour de Galata, visible de toute la ville et construite sur la colline du même nom en 1348. Elle servit tour à tour de prison puis de tour de guet pour prévenir les incendies.

JPEG - 82.3 ko

On y monte par un ascenseur ou 143 marches et 63 m plus haut, une vue époustouflante, à 360°, sur la ville. C’est intéressant de faire cette visite qui nous permet de situer les principaux édifices du vieil Istanbul.

Aya Sofia (Sainte Sophie)

JPEG - 144.3 ko

La Mosquée Bleue et ses six minarets.

JPEG - 151.9 ko

Le Palais de Topkapi que nous visiterons demain

JPEG - 171 ko

La Mosquée de Soliman le Magnifique

JPEG - 153.8 ko

Le pont de Galata, ses pêcheurs

JPEG - 73.7 ko

Le Cimetière d’Eyüp

JPEG - 176.3 ko

La place au pied de la tour est animée en cette fin d’après-midi, chacun cherchant sa route

JPEG - 258 ko
JPEG - 70.9 ko
JPEG - 263.8 ko

Indifférent à toute cette animation, un chat attend patiemment le retour de son maître, tout en méditant sur le temps qui passe ...!

JPEG - 188.5 ko

Notre prochaine visite sera pour la Place Taksim, cette place où se sont rassemblés les manifestants contre le projet de reconstruction d’une caserne qui avait été démolie par Atatürk. Ce jardin est un lieu de promenade très fréquenté par des étudiants parce que proche des
universités.

JPEG - 152.9 ko
JPEG - 152.7 ko
JPEG - 169.6 ko

C’est l’une des places les plus actives d’Istanbul, vaste carrefour où passent des centaines de milliers de personnes tous les jours.
Au centre s’élève le Monument aux morts de la guerre d’indépendance, exécuté en 1928.

JPEG - 184.9 ko

On peut y voir un groupe de statues en bronze, entourées de plaques de marbre rouge et vert sur lesquelles figurent les noms des héros de l’indépendance.
Au fond de la place, à gauche sur la photo, l’opéra d’Istanbul, appelé aussi centre culturel Atatürk. On y voir aussi des hôtels internationaux de grand luxe.

En marche vers le restaurant, un arrêt à l’église catholique Saint Antoine

JPEG - 168.4 ko

Sur le parvis, une statue de Jean XXIII

JPEG - 84.7 ko

ami du peuple turc.

JPEG - 234.5 ko

Pour finir la journée, un repas de poissons dans un restaurant de quartier animé de la ville.

JPEG - 223.8 ko
JPEG - 222.6 ko
JPEG - 214.3 ko
JPEG - 209.5 ko